Conseils, astuces et recommandations: sécurité en hiver

January 15, 2021

 

Cham, le 15 janvier 2021 – L'hiver est là et la neige a même déjà recouvert les plaines. Afin d'être toujours en sécurité sur les routes, une bonne préparation, un bon comportement sur la neige et le verglas, et un équipement adapté sont essentiels. Les conseils suivants vous permettent de traverser la saison hivernale en toute sérénité.

En janvier, votre voiture devrait en réalité être déjà entièrement parée pour l'hiver. En effet, la règle pour les pneus d'hiver est «O à P», octobre à Pâques. Mais si vous ne vous en êtes pas encore chargé, il est grand temps. Les pneus d'hiver se composent d'un mélange spécial de caoutchouc et sont plus profilés. Par conséquent, ils ont une meilleure tenue de route sur la neige et le verglas. Étant donné que les pneus d'été perdent de l'adhérence à partir d'une température inférieure à 7 °C, il est important de monter les pneus d'hiver dès l'automne. Il est alors impératif de vérifier la pression des pneus. Une pression trop élevée réduit l'adhérence, tandis qu'une pression trop faible rend le freinage et les manœuvres difficilement contrôlables. Il est recommandé de déposer sa voiture au garage avant l'hiver. De nombreux garages, et notamment l'ensemble des partenaires ŠKODA, proposent aux clients un pack de services incluant un check-up d'hiver de leur voiture.

Patrik Gander, responsable service AMAG Zoug, ajoute: «Le véhicule doit toujours avoir un équipement adapté à la météo. Cela implique, outre les pneus d'hiver, d'avoir un dispositif lave-glace fonctionnel et antigel. De plus, les balais d'essuie-glace ainsi que la ventilation et l'apport d'air frais du chauffage doivent être contrôlés. Il est également important de faire vérifier la batterie avant l'arrivée de l'hiver. L'augmentation de la sollicitation et les températures basses la mettent bien plus à l'épreuve que pendant l'été. Un autre conseil utile est de traiter au silicone les joints de la porte du conducteur. Cela empêche les portes de geler; ainsi elles ne sont pas endommagées. Pour jouer la carte de la sécurité, il est recommandé de faire examiner et préparer sa voiture par un spécialiste avec le check-up d'hiver.»

Un équipement judicieux pour des trajets en sécurité en cas de neige et de verglas
Mais la préparation à l'hiver ne comprend pas seulement le check-up d'hiver, elle comprend aussi l'embarquement de certains accessoires utiles. Les chaînes à neige sont par exemple indispensables si la neige empêche de circuler sur les routes. Et il existe d'autres astuces utiles, juste au cas où: un récipient rempli de sable sera par exemple utile si vous ne parvenez pas à sortir de votre place de stationnement. Le sable assure une meilleure adhérence sur les surfaces glacées et glissantes. Dans certaines situations, une pelle à neige peut également vous sauver la mise.

Si votre voiture ne peut pas passer la nuit dans un garage, bien choisir sa place de stationnement peut faire gagner beaucoup de temps le lendemain matin. En vous garant contre un mur, vous protégerez déjà un côté de votre voiture de la météo. En outre, les murs des maisons dégagent de la chaleur, ce qui empêchera la voiture de trop geler. Un pare-brise chauffant assure une vue dégagée rapide, ce qui fait que le grattoir à glace typique ŠKODA ne doit plus être employé que pour les vitres latérales. Sur les modèles ŠKODA SCALA et KAMIQ, de fins filaments chauffants dans le pare-brise, pratiquement invisibles pour le conducteur, permettent d'éliminer rapidement une fine couche de glace. À partir du ŠKODA KAROQ, cette tâche est assurée par un film complètement invisible dans la vitre feuilletée.

Si vous n'avez pas le temps de gratter votre pare-brise, il est judicieux de le couvrir d'une bâche en aluminium. Vous pouvez utiliser la même que celle que vous utilisez l'été pour protéger l'habitacle du soleil, la seule différence est que vous la placez ici à l'extérieur. Il est également possible, au besoin, de recouvrir les rétroviseurs extérieurs avec un sac ou une chaussette. Lorsque vous enlevez la neige de votre voiture, n'oubliez pas le toit, les feux et phares, ainsi que la plaque d'immatriculation. La neige qui tombe du véhicule peut menacer la sécurité du conducteur derrière vous et, en cas de mauvaise visibilité, vous avez besoins de vos phares et feux pour voir et être vu. Si la neige n'est pas correctement dégagée de la voiture ou que votre plaque d'immatriculation n'est pas lisible, vous risquez potentiellement d'importantes amendes. Les conducteurs qui ne dégagent qu'une petite zone du pare-brise pour voir s'exposent même à une suspension de permis d'au moins un mois. Lorsque vous enlevez la neige et la glace de votre véhicule, pensez à vous mais également à tous les autres usagers de la route, qui pourraient être mis en danger par une visibilité restreinte ou des chutes de neige d'un véhicule.

Pour un trajet sûr et confortable
Afin d'assurer un trajet en toute sécurité, vous devez commencer par enlever votre veste. Une veste épaisse atténue la fonction de la ceinture de sécurité, et la matière de la veste pourrait faire glisser la ceinture en cas de forte sollicitation. Au cas où les vitres s'embuent à l'intérieur avant ou pendant le trajet, la climatisation peut aider à éliminer l'humidité. Mettez la ventilation au niveau maximum avec la climatisation activée, orientée sur les vitres. Sur les nouveaux modèles ŠKODA, vous avez également la possibilité de chauffer la voiture à l'avance via l'application MyŠKODA, afin de la dégivrer grâce à la chaleur de l'intérieur. Avec ŠKODA, le conducteur et le passager avant ne sont pas les seuls à profiter du confort des sièges chauffant. Si le client le souhaite, les deux places situées aux extrémités de la banquette arrière peuvent également être chauffantes, et ce dès les séries de modèles SCALA et KAMIQ. Le chauffage stationnaire en option, disponible à partir du ŠKODA KAROQ, offre encore plus de confort. Il réchauffe l'habitacle à une température agréable avant même le départ, ce qui dégèle aussi les vitres gelées. Par ailleurs, le moteur est également préchauffé, ce qui réduit la consommation de carburant, et la sollicitation lors de la phase de démarrage à froid est bien moindre.

En ce qui concerne la conduite sur la neige et le verglas, certaines règles de base s'appliquent. Il convient par exemple de multiplier par environ trois la distance avec le véhicule qui vous précède. Cela permet de tenir compte de l'allongement des distances de freinage. Dans les descentes, l'utilisation accrue du frein moteur peut être utile, car celui-ci agit uniquement sur l'essieu moteur, préservant ainsi l'adhérence au sol. Si le démarrage en première vitesse n'est pas probant, essayez la seconde. Celle-ci transmet moins de force au sol, ce qui préserve là encore l'adhérence. Pour les jeunes conducteurs ou les personnes n'ayant que peu d'expérience sur la neige et le verglas, il est recommandé d'effectuer un stage de conduite hivernale, dans la mesure où cela est possible dans le contexte de pandémie du coronavirus.

Chauffage de l'habitacle innovant et plus grande autonomie avec les modèles électrifiés ŠKODA iV
Les propriétaires de modèles ŠKODA iV peuvent également laisser tranquillement leur véhicule préchauffer pendant que celui-ci recharge; le contrôle et la programmation se font via l'application MyŠKODA. L'énergie nécessaire à la préclimatisation provient ici du réseau électrique, et non de la batterie lithium-ion du véhicule – l'autonomie électrique reste ainsi intacte. En ce qui concerne le ŠKODA ENYAQ iV entièrement électrique, une pompe à chaleur sera en outre disponible en option. De par leur conception, les véhicules purement électriques présentent une déperdition de chaleur moins importante que les modèles avec moteur à combustion lors du chauffage de l'habitacle. La pompe à chaleur, qui d'un point de vue technique fonctionne comme une climatisation, apporte ici un soutien, mais son principe de fonctionnement est opposé.

Dernières actualités