SLAVIA
August 4, 2020
31 apprentis de l’école professionnelle ŠKODA construisent une version Spider forte en émotions de la SCALA. Le prototype sport ŠKODA 1100 OHC sert d’inspiration pour le 7e concept-car des apprentis, la ŠKODA SLAVIA. En cette année anniversaire, SLAVIA rappelle la création de l’entreprise en 1895.

Avec le septième concept-car des apprentis ŠKODA, 31 apprentis de la célèbre école professionnelle de ŠKODA marient l’histoire et la modernité: en cette année anniversaire de ŠKODA AUTO, la ŠKODA SLAVIA, de conception ouverte, rappelle de par son nom les premières bicyclettes que Václav Laurin et Václav Klement ont produites après la fondation de l’entreprise en 1895. La variante Spider de la ŠKODA SCALA combine les lignes claires et chargées d’émotions du modèle compact moderne avec les débuts de l’automobile, lorsque les véhicules étaient la plupart du temps ouverts. De la première ébauche à la réalisation de la pièce unique, les apprentis ont exécuté eux-mêmes toutes les étapes de travail, avec le soutien de leurs formateurs et d’experts ŠKODA provenant des services Design, Production et Développement technique. Le concept-car des apprentis ŠKODA, le septième depuis 2014, fait preuve une fois de plus de la qualité élevée de la formation à l’école professionnelle de ŠKODA à Mladá Boleslav.

Alois Kauer, le nouveau responsable de l’Académie ŠKODA depuis février 2020, s’exprime ainsi: «Le concept-car des apprentis est le projet phare de chaque promotion de l’école professionnelle de ŠKODA. Pour la septième fois consécutive déjà, nos étudiants font preuve du niveau élevé de notre formation en planifiant, en construisant et en fabriquant une pièce unique impressionnante. Ils ont l’honneur de construire la voiture de leurs rêves et travaillent dans différents services de l’entreprise en collaboration avec les professionnels. Ainsi, ils apprennent déjà, dans le cadre de leur formation, les processus qui feront plus tard partie de leurs tâches, une fois qu’ils auront terminé cette formation au sein de l’école professionnelle et qu’ils franchiront les étapes suivantes dans notre entreprise.»

Pour la septième édition du concept-car des apprentis ŠKODA, les 31 apprentis participant au projet, dont cinq femmes, ont utilisé pour la première fois la ŠKODA SCALA comme base pour la voiture de leurs rêves, telle qu’ils la voyaient eux. À cet égard, ils ont transformé le modèle compact à l’arrière tombant en une version Spider particulièrement sportive. Ils lui ont donné le nom de SLAVIA, qui rappelle, à l’occasion du 125e anniversaire de ŠKODA AUTO, les premières bicyclettes produites par les fondateurs de l’entreprise, Václav Laurin et Václav Klement.

Tout comme la version de série de la SCALA, la variante Spider, avec son design imposant et époustouflant aux lignes précises et aux surfaces sculpturales, a une allure sportive et chargée d’émotions. La ŠKODA SLAVIA doit son dynamisme au moteur essence 1,5 TSI de 110 kW (150 ch) bien connu de la SCALA et à la boîte DSG 7 rapports. Ont également été repris du modèle de série les essieux avant et arrière, la direction, l’ensemble de l’électronique, y compris le câblage, ainsi que les systèmes d’assistance. Par ailleurs, le tableau de bord, le Cockpit Virtuel et le système d’info-divertissement sont restés tels quels.

Les apprentis se sont inspirés de la ŠKODA 1100 OHC pour la Spider SLAVIA. Le prototype sport présenté en 1957 était une voiture de course ouverte à deux places, que ŠKODA avait conçue pour les compétitions longue distance. Grâce à sa carrosserie plate et aérodynamique en polymère renforcé de fibres de verre et à son poids de seulement 550 kg, la ŠKODA 1100 OHC, entraînée par un moteur quatre cylindres de 1,1 l et de 92 ch, atteignait une vitesse de pointe de 190 à 200 km/h selon le rapport de démultiplication. Cette voiture de course constitue l’une des étapes importantes dans l’histoire du sport automobile de ŠKODA, qui affiche déjà 119 ans au compteur. L’un des deux exemplaires construits se trouve aujourd’hui au musée ŠKODA à Mladá Boleslav.

Afin de transformer le modèle à l’arrière tombant SCALA en une SLAVIA ouverte tout en s’inspirant de la ŠKODA 1100 OHC, les apprentis ont modifié en grande partie la carrosserie, reconstruit de nombreux espaces et perfectionné des solutions existantes. Ils ont renforcé le cadre-plancher, supprimé le toit, soudé les portes arrière et ont ainsi fait du modèle compact à l’arrière tombant proposant de l’espace pour cinq personnes une voiture deux places à deux portes sans compromis. Afin de garantir une nouvelle conduite d’air au-dessus du véhicule, ils ont conçu un cache spécial avec des bosses typiques des modèles Spider derrière les sièges, lequel se fond de manière fluide dans le hayon, également reconçu, avec déflecteur arrière intégré. Les étudiants ont accordé une attention toute particulière aux passages lisses au niveau des montants A et des portes. Les jantes 20″ en alliage léger du ŠKODA KODIAQ RS garantissent une allure extrêmement sportive, le système de freinage et les moyeux de roue proviennent de l’OCTAVIA RS. Le système d’échappement modifié est logé dans le soubassement remanié du véhicule.

L’étude conceptuelle doit son éclat tout particulier à la couleur White Crystal Blue, qui contraste avec les détails noirs sur la jupe avant et arrière ainsi que sur les bas de caisse. La peinture blanche high-tech se compose de trois couches et offre un effet perlé bleuté souligné par des accents bleu fluo au niveau des lignes de carrosserie typiques de ŠKODA ainsi que sur l’imposante calandre ŠKODA et au niveau du logo de la marque sur le capot. Des LED programmables situées sous les bas de caisse repris de la SCALA Monte Carlo et derrière les jantes en alliage léger garantissent un éclairage d’ambiance dynamique pouvant être réglé individuellement dans les couleurs bleu, rouge et blanc, les trois couleurs du drapeau tchèque. L’inscription ŠKODA éclairée fait également office de clignotant, de feux stop et de feu de recul. Une plaquette comportant l’inscription «DRIVE 125 YEARS» située sur les portes avant rappelle la fondation de l’entreprise, en cette année anniversaire de ŠKODA.

Habitacle sportif avec des accents blancs

Dans l’habitacle, les ceintures de sécurité à quatre points et les sièges de compétition spéciaux de SPARCO, dont la surface d’assise et le dossier sont recouverts de cuir noir perforé, apportent des accents sportifs. Les flancs latéraux des sièges sont en cuir carbone noir avec des coutures contrastées blanches. Les coutures voyantes apportent également certains accents au niveau de nombreux autres éléments intérieurs en cuir noir, comme l’accoudoir central, le soufflet du levier de vitesses, la poignée de frein à main ou les plaques de recouvrement arrière. Cette combinaison se retrouve également sur les deux tiers inférieurs de la couronne de volant, tandis que le tiers supérieur est recouvert de cuir blanc tout comme le pommeau du levier de vitesses. Pour finir, la plage arrière en cuir noir, sur laquelle deux lions brodés tiennent deux haut-parleurs de basses incorporés, attire elle aussi les regards. Le caisson de basse a une puissance de 2’250 W, tandis que les autres haut-parleurs délivrent 320 W.

«La ŠKODA SLAVIA diffuse un dynamisme particulier, même à l’arrêt. Le cache avec les bosses, le hayon et les grandes roues garantissent une allure très sportive, qui se poursuit dans l’habitacle avec les sièges de compétition et les ceintures à quatre points. Les étudiants ont réussi à conférer au véhicule un caractère tout personnel tout en surmontant parfaitement les défis liés à la construction posés par la transformation d’un véhicule fermé en une version Spider», déclare Zdeněk Stanke, chef d’équipe à l’Académie ŠKODA.

«C’est un honneur et un grand défi pour chaque apprenti de l’école professionnelle de ŠKODA que de participer au projet du concept-car des apprentis. Nous avons la chance de pouvoir assister au développement et à la naissance d’une voiture, depuis la page blanche jusqu’à l’achèvement du véhicule, et surtout de pouvoir la concevoir nous-mêmes. Nous sommes parfaitement soutenus par les spécialistes de différents services, qui nous ont également dévoilé les petits secrets de leur travail. On peut en tirer tout un tas de choses pour sa future carrière professionnelle. Ce qui me plaît le plus concernant la SLAVIA, c’est la manière dont on peut obtenir des effets particuliers grâce aux couleurs et à la lumière», poursuit Martin Slabihoudek, responsable de l’école professionnelle.

En mémoire des fondateurs Laurin et Klement au cours de l’année anniversaire

En 2020, ŠKODA fête son 125e anniversaire. Le concept émotionnel de la Spider constitue ainsi pour les apprentis une réminiscence des débuts de l’entreprise. Avec le nom SLAVIA, ils rappellent les premiers pas effectués ensemble par les fondateurs Václav Laurin et Václav Klement, lorsque ceux-ci se lancèrent en 1895 tout d’abord dans la réparation de bicyclettes à Mladá Boleslav. Le duo se tourna rapidement vers la conception de ses propres bicyclettes, qu’il commercialisa avec succès sous le nom de SLAVIA dès 1896. La renaissance de ce nom historique convient tout à fait à l’idée des apprentis, à savoir effectuer, avec cette version moderne de la SCALA, un retour à l’époque où les voitures étaient aussi des véhicules ouverts. Une Spider classique est dynamique et émotionnelle. La ŠKODA SLAVIA est synonyme de sportivité inconditionnelle et de pur plaisir au volant.

«La décision pour le nom SLAVIA montre que nos apprentis ont eu en tête non seulement leur propre projet de concept-car des apprentis, mais également l’entreprise dans son ensemble ainsi que son histoire. Ils enrichissent l’année anniversaire de ŠKODA grâce à une facette précieuse et hors du commun et prennent ainsi eux-mêmes part à l’histoire à succès qui dure et se poursuit», explique Jaromir Bátora, qui, en tant que coordinateur spécialisé, est responsable du développement de l’école professionnelle de ŠKODA.

Ludvík Arazím, électricien en automobiles de l’équipe d’apprentis, précise: «Dans le contexte de l’anniversaire des ‹125 ans de ŠKODA›, il était vite clair pour nous tous que nous voulions rappeler avec notre concept-car des apprentis la fondation de l’entreprise et les débuts de l’automobile. En qualité de Spider sans compromis, la SLAVIA s’inscrit dans la tradition des véhicules ouverts issus de l’époque des pionniers de l’automobile. À cet égard, la première appellation utilisée par Václav Laurin et Václav Klement est parfaite.»

Les traditionnels concept-cars des apprentis soulignent la qualité de la formation à l’Académie ŠKODA

Fondée dès 1927 à Mladá Boleslav, l’école professionnelle de ŠKODA est connue pour la grande qualité du niveau de formation de ses étudiants. Depuis, plus de 23’000 apprentis y ont suivi une formation. Actuellement, elle accueille plus de 900 apprentis dans 13 filières techniques différentes. Chaque apprenti qui obtient le diplôme de l’école se voit proposer un poste de travail au sein de ŠKODA AUTO. Depuis 2013, l’école professionnelle fait partie de l’Académie ŠKODA et, avec l’introduction du projet du concept-car des apprentis, elle a instauré une nouvelle tradition. Dans le cadre de ce projet, les jeunes talents ont la possibilité une fois par an de concevoir leur propre véhicule et de le construire ensuite eux-mêmes. Le premier véhicule, présenté en 2014, a été le CITIJET, une version à deux places de la ŠKODA CITIGO.

Pour les apprentis, la participation au projet du concept-car des apprentis constitue une occasion unique d’appliquer dans la pratique les compétences acquises et de les améliorer. Les étudiants actuels ont également amplement profité de ces moments pour échanger avec des experts de tous les services de ŠKODA. Les apprentis ont reçu de précieux conseils dans le service Développement, et, lors d’une visite chez ŠKODA Design, ils ont obtenu le soutien personnel du designer en chef, Oliver Stefani, et de son équipe lors de la réalisation des premières ébauches de la ŠKODA SLAVIA. Le service Production leur a donné des recommandations pour l’utilisation des bons matériaux et des technologies adéquates, par exemple l’impression 3D.

«Dans le cadre du projet du concept-car des apprentis, nos apprentis obtiennent un bon aperçu dans tous les domaines de développement et de production chez ŠKODA. L’échange avec les experts ŠKODA des domaines les plus divers est très précieux pour le développement de nos apprentis. Cette année, la pandémie de coronavirus et les restrictions en matière de contacts ainsi que les fermetures d’usine qu’elle a engendrées ont malheureusement entravé cet échange. La collaboration des apprentis lors de l’assemblage final du véhicule a également été plus difficile. Néanmoins, les apprentis ont fait preuve de beaucoup d’enthousiasme, d’un engagement sans faille et d’une grande discipline et ont réussi, tout en tenant compte de toutes les mesures d’hygiène et de sécurité, à mettre un superbe véhicule sur ses roues», s’enthousiasme Ivo Vollman, professeur à l’Académie ŠKODA.

Premiers précurseurs dans les années 1970

La créativité des étudiants et leur talent artisanal s’améliorent quasiment d’année en année. Le pick-up FUNSTAR, basé sur la ŠKODA FABIA, arriva un an après le CITIJET, suivi de l’ATERO, un coupé inspiré de la ŠKODA RAPID Spaceback. En 2017, les apprentis ont construit l’ELEMENT, un véhicule à propulsion électrique lui aussi basé sur une ŠKODA CITIGO. En 2018, le cinquième concept-car des apprentis a consisté en l’étude cabriolet SUNROQ, basée sur un ŠKODA KAROQ. En 2019, les étudiants ont transformé un ŠKODA KODIAQ en l’impressionnant pick-up MOUNTIAQ.

ŠKODA Storyboard offre un aperçu de tous les concept-cars des apprentis ŠKODA construits jusqu’ici. Des premiers précurseurs avaient déjà vu le jour dans les années 1970. Mis à part quelques petits tracteurs et plus tard un pick-up ŠKODA 120, les élèves de l’école professionnelle de ŠKODA ont construit à la main quatre exemplaires du ŠKODA BUGGY type 736 en 1975. En 2017, les apprentis de l’école professionnelle de ŠKODA ont soigneusement restauré l’un de ces prototypes, qui est aujourd’hui exposé au musée ŠKODA à Mladá Boleslav.

 

Dernières actualités